sondage modes numériques phonie

This poll is closed! Poll activity:
Start date 30-06-2016 19:20:00
End date 01-09-2016 12:00:00
Poll Results:
Quel(s) mode(s) numérique(s) phonie utiliseriez-vous ?

Les votes seront rendus publics au mois de septembre.
Fin du sondage le 1er septembre à 12:00 loc.

On connaissait les modes numériques tel RTTY, psk ou le paquet radio et maintenant avec les progrès logiciels il est possible depuis une dizaine d’années de pratiquer la radio en phonie et en mode numérique.
Ces modes numériques comme le d-star, le c4fm, le DMR ou le P25 sont développés dans des pays comme l’Allemagne ou les États-Unis. Leur déploiement en France est en cours et il est du à la volonté de groupes de radioamateurs.

Il s’agit ce soir de brosser un petit descriptif peu technique de ces différents modes numériques afin de les faire connaître.
Qui plus est, l’association des radioamateurs d’Ille-et-Vilaine réfléchit à équiper une partie du département d’un relais numérique.

Les modes employés le plus couramment sont le c4fm et le d-star. Le DMR ou le P25 le sont moins et je n’ai parlerai pas.
Le c4fm est la propriété de Yaesu une marque de transceivers radio amateur et professionnel.
Le d-star est surtout équipé sur les modèles Icom mais il est open source c’est-à-dire que les radioamateurs ont le droit de mettre les mains dedans pour bidouiller.

Le c4fm possède un débit de transfert de données plus élevé que le de-star
En occupant 12,5 kiloHertz de bande passante on a un débit total de 9,6 kbits dont la moitié est utilisé pour les données voix.
Le d-star quant à lui, en occupant également 12,5 kiloHertz de bande passante permet des taux de transfert de l’ordre de 4,8 kbits.

Quel intérêt direz-vous ?
En phonie analogique la perte de qualité du signal audio est linéaire.
En numérique la qualité du signal audio et bonne tant que la trame arrive complète ou corrigée puis lorsque trop de trames incomplètes n’arrive pas, on perd totalement la liaison.

L’intérêt des modes numériques et ailleurs :
Outre les données voix, la bande passante non utilisée pour la voix permet de transporter d’autres types de données numériques tels la position GPS de l’utilisateur, son indicatif, des données météo où même permet d’envoyer des petits fichiers telles des photographies.
Et cela paraîtra incongru à un puriste de la radio fréquence mais un autre intérêt de mode numérique est la possibilité de connecter les utilisateurs entre eux à travers le monde entier via des liaisons numériques empruntant les chemins d’Internet.

Exemple : depuis votre portatif, mobile ou station numérique en liaison avec un relais numérique vous pouvez demander au relais de se connecter à un autre relais numérique situé par exemple au Québec et ainsi faire QSO avec votre ami VE.
Ou bien depuis votre lit, équipé de votre tablette ou ordinateur ainsi que d’un petit module, vous pouvez rester en contact avec les radioamateurs de votre choix, si ceux-ci sont qrv numérique phonie.

Au passage ceci est aussi possible avec le mode numérique nommé EchoLink. Celui-ci permet de trafiquer via Radio phonie analogique et les données transitent via internet vers un poste repassant les communications en analogique à l’autre bout.

La bande des 70 cm est principalement utilisée pour les modes numériques en raison de la grande disponibilité de fréquence et également pour utiliser un décalage de fréquence relais de 9 mégahertz et quelque, ce qui simplifie la fabrication des cavités.
En outre, l’utilisation active de la bande des 70 cm évitera peut-être son grignotage par des services autre que celui des radioamateurs.

Merci d’avoir écouté ma présentation qui vient compléter celle plus technique que Bernard F4HHC a réalisé au RC il y a deux semaines lors de la dernière réunion mensuelle.
Pour avoir votre avis quant à cette question, vous pouvez répondre au sondage en ligne sur notre site internet : ara35.fr
La consultation est ouverte à tous. Elle permettra au CA de l’ara35 de mieux cerner les attentes des radioamateurs du département.

In jambon we trust.