L’APRS pour les nuls

AprsPourLesNuls4

⇒⇒⇒ QUE VEUT DIRE APRS ?

C’est l’acronyme de Automatic (Amateur) Packet Reporting System, ce que l’on pourrait traduire en Français par Système de Report Automatique de Paquets.

AprsPourLesNuls8

⇒⇒⇒ A QUOI CA SERT ?

  • Transmettre des données tactiques (position, vitesse, altitude, cap) mais aussi des données météorologiques ou de courts messages, entre radioamateurs.
  • Connaitre la fréquence d’un répéteur.
  • Surveiller la propagation troposphérique.
  • Localiser une manifestation radioamateur, un ballon libre…
  • Aider aux opérations de secours lors de catastrophes naturelles ou industrielles (ADRASEC en France).
  • Suivre les copains radioamateurs qui voyagent…

AprsPourLesNuls7

⇒⇒⇒ SUR QUELLES FREQUENCES ?

144.800 MHz en Europe, et 10.146 MHz. L’utilisation en UHF (en principe sur 432.500 MHz en Europe) est plus rare.

 

AprsPourLesNuls9

⇒⇒⇒ QUEL PROTOCOLE EST UTILISE ?

AX25, 1200 bauds en VHF (9600 bauds en UHF).

L’APRS se pratique également en HF (principalement sur 30m) à 300 bauds.

AprsPour LesNuls1

⇒⇒⇒ PEUT-ON ENVOYER DES MESSAGES ?

Oui, généralement limités à une soixantaine de caractères.

⇒⇒⇒ QUI EST L’INVENTEUR DE L’APRS ?

Bob Bruninga, WB4APR à développé l’APRS au début des années 90. Aujourd’hui il continue de suivre l’évolution de l’APRS tel qu’utilisé par les radioamateurs et propose régulièrement des « modernisations » pour pouvoir optimiser ce mode de transmission.

® APRS est par ailleurs une marque déposée ®

AprsPourLesNuls5

⇒⇒⇒ COMMENT PRATIQUER L’APRS ?

Rude question tant les matériels sont variés.

On distingue :

  • Les matériels de conception « maison » tel le RaspberryPi par exemple. Dans ce domaine l’évolution est continue grâce aux travaux des radioamateurs passionnés par le sujet (il faut courir vite pour arriver à suivre…).
  • Les matériels commerciaux tels les Yaesu VX8GE ou le Kenwood THD72 pour ne citer que les portatifs de poche les plus connus, mais aussi des appareils mobile/base de taille plus importante tels le Yaesu FT350, le Kenwood TMD710 et quelques autres. Ces matériels sont devenus sophistiqués (double bande VHF et/ou UHF, GPS intégré, fonction DigiRépéteur, liaison PC pour programmation entre autres).
  • Les simples traqueurs tels ceux de Byonics ou Microsat (ceux-ci ne font qu’envoyer des trames; ils ne reçoivent pas).
  • Pour finir, les répéteurs appelés également « DigiPeaters » (contraction des mots anglais Digital et Repeater) : ils servent, comme leur nom l’indique,  à relayer les trames APRS d’où qu’elles viennent. Ces matériels sont soit d’origine radioamateur (RaspberryPi, entre autre) soit d’origine commerciale (Byonics, Microsat, Argent Data, etc).

AprsPourLesNuls6

⇒⇒⇒ N’Y A-T-IL QUE DES RELAIS TERRESTRES ?

Non, pas seulement !

La station spatiale orbitale (ISS), par exemple, met à disposition des radioamateurs un DigiPeater très souvent actif (145.825 MHz). Ainsi, même en VHF, il est possible (lorsque passe ISS) d’être reçu ou de recevoir des stations à l’autre bout du continent…

Chaque année sont lancés quelques satellites (des CubesSat de 10 cm d’arête) qui disposent d’un DigiRepeater, la fréquence leur étant propre.

⇒⇒⇒ QUELLE EST LA PORTEE DE L’APRS EN VHF ?

De par la bande passante requise (bien plus étroite qu’en phonie), l’APRS peut porter loin. Toutefois cela varie tout de même selon les conditions troposphériques mais aussi selon le nombre de répéteurs disponibles dans la région.

Par ailleurs, pour éviter de saturer la fréquence (unique, rappelons-le), le nombre de répétitions autorisé doit être limité (en général 3 bons maxi). Sans cette précaution, la trame envoyée se propage de façon exponentielle et sature le réseau très loin.

/!\ Il est important d’avoir à l’esprit que le but de l’APRS n’est en aucun cas d’obtenir des performances en distance (même si des conditions temporaires le permettent), mais plutôt d’alimenter le réseau local jusqu’à 150 km maximum (d’où la limitation en nombre de bonds).

⇒⇒⇒ PUIS-JE VOIR LE TRAFIC APRS SUR LE OUEB ?

Oui pour une grande partie :

Les stations xxxxx-3 ou xxxxx-4 sont des répéteurs (digipeaters), les xxxxx-9 des stations mobiles, les xxxxx-7 des portatifs de poche (généralement à pied) et les xxxxx-13 des stations météo.

AprsPour LesNuls2

Pour pratiquer l’APRS,

il est également nécessaire de détenir

une licence de radioamateur

 

AprsPourLesNuls11